La créatine est une protéine naturelle dérivée des acides aminés et synthétisée par le foie, les reins et le pancréas. Elle est surtout présente dans la viande et le poisson. 95% de la créatine produite par l´organisme sont stockés dans les fibres musculaires après avoir été transportés par le sang. La créatine de synthèse est issue de la réaction chimique entre le cyanamide et le sarcosine de sodium. La principale action de la créatine est de favoriser le développement musculaire. La créatine amplifie la force en fournissant de l´énergie aux cellules musculaires via sa participation dans le processus de décomposition de l´ADP et de régénération de l´ATP. Les effets de la créatine sont de courte durée car elle est facilement assimilée par l´organisme.

Les créatines monohydrate et phosphate

La créatine monohydrate est la plus ancienne forme de créatine de synthèse mise en vente sur le marché. Mélangée avec du sucre simple, la créatine monohydrate est mieux assimilée par les fibres musculaires mais peut favoriser la prise de poids et compromettre le taux d´insuline. La créatine monohydrate, combinée avec des protéines et du sucre, ne favorise pas la prise de poids. Dans tous les cas, la créatine monohydrate est critiquée car elle n´est pas complètement soluble. Par conséquent, elle est rapidement éliminée dans les selles car elle ne passe pas la barrière intestinale. En effet, 20 à 30% seulement de la créatine monohydrate absorbée par un individu arrivent dans les fibres musculaires. Son efficacité en termes de développement musculaire et d´augmentation de la force est donc limitée. Par ailleurs, la créatine phosphate est toute aussi inefficace car elle est en grande partie éliminée au niveau de l´estomac.

Les créatines liquide, kre-alcaline et effervescente

La créatine liquide ou créatine sérum se dégrade en créatinine à une vitesse dépendante de la température et du pH. De plus, cette forme de créatine ne participe pas à la recomposition d´ATP. La créatine liquide est donc fortement déconseillée car elle ne fournit aucune énergie à l´organisme et n´intervient pas dans le processus de développement musculaire. Sinon, la créatine kre-alcaline est plus efficace car elle a un pH équivalent à 12. Quant à la créatine effervescente, elle est mieux tolérée et facilement assimilable par l´organisme. De plus, la créatine effervescente provoque moins de troubles digestifs et elle est 2 fois plus efficace que la créatine monohydrate associée avec du sucre et 3 fois plus active que la créatine classique. Néanmoins, le prix de la créatine effervescente est relativement plus élevé par rapport aux autres formes de créatine. Dans tous les cas, il est recommandé d´opter pour un produit à base de créatine qui présente le minimum de dépôt, au fond du verre, après le processus d´effervescence.

Les créatines ester, pyruvate, gluconate, malate et citrate

Les créatines ester, pyruvate, gluconate, malate et citrate sont mieux tolérées par l´organisme que la créatine monohydrate. Elles sont assimilées facilement par les cellules musculaires et sont plus solubles. Ces formes de créatine interviennent ainsi plus efficacement dans le processus de production d´énergie en jouant un rôle primordial dans le cycle de Krebs. Ce dernier n´est autre que le processus de régénération de l´ATP. Le glucose contenu dans la créatine gluconate favorise son assimilation par les fibres musculaires et contribue à l´accroissement de la force. Quant à la créatine malate, elle intervient dans le cycle de Krebs et dans la production d´ATP. Sinon, la créatine citrate est 5 fois plus soluble que la créatine classique. Les doses de créatine citrate sont plus élevées compte tenu de la taille de la molécule d´acide citrique.