Actuellement, la caséine micellaire représente la deuxième protéine la plus consommée, derrière le lactosérum, une source de protéine à succès mais dont l’utilisation est totalement différente de la caséine. Celle-ci représente la majorité des protéines du lait pour environ 80% du total des matières protéinées. Le filtrage du lait pour extraire la caséine micellaire est sans doute moins complexe que pour le lactosérum, même si des conditions de qualité de filtration sont tout aussi nécessaires que pour la Whey. Les deux protéines sont issues du lait mais elles sont surtout totalement différentes l'un de l'autre.

Une qualité de protéine exemplaire pour bloquer le catabolisme sur plusieurs heures

La caséine micellaire est une forme de protéine particulièrement avantageuse pour le métabolisme des culturistes car ils réclament généralement de plusieurs grandes quantités d’acides aminés que pour les sédentaires, sur une plus grande durée. Généralement, on considère la caséine comme la meilleure garantie contre le catabolisme et la perte des tissus. En effet, son temps d'assimilation est plus long que pour d'autres protéines. Cela explique pourquoi elle est particulièrement appréciée des athlètes de la force. De la même manière que pour le lactosérum, la caséine micellaire bénéficie du même soin quant à sa filtration. À partir d’une ultrafiltration, la caséine micellaire est extraite du lait alors que la totalité de ses micelles sont retenues intactes ; la protéine n’est pas dénaturée durant le processus de fabrication.

Une structure de protéine complexe appelée micellle

Le nom de la protéine de caséine micellaire provient justement de sa structure en micelles, un ensemble de protéines liées les unes aux autres. Celle-ci est directement extraite d’une structure protéique dense et volumineuse appelée submicelle qui contient les micelles de la caséine micellaire, les caséines de calcium et de sodium, ainsi que des formes de caséine liée à ces minéraux. De cette manière, on retrouve plusieurs types de submicelles contenant d’une part la caséine bêta liée à d’autres formes de caséines (nommée alpha S1 et S2) avec une caséine liée à un sucre nommée caséine kappa.

Une protéine lourde et complexe lentement digérée et assimilée

Dans l’ensemble, la caséine micellaire serait constituée de 10 à plus de 100 submicelles contenant chacune leurs micelles ; une structure de protéine complètement hallucinante sur le plan moléculaire. De plus, certains groupes d’acides aminés libres ou peptidiques viennent se lier aux submicelles avec le calcium. Comme vous l’avez compris, la structure moléculaire particulièrement complexe de la caséine micellaire explique pourquoi l’estomac prend autant de temps à digérer la totalité de la protéine avant que ses acides aminés puissent rejoindre les intestins pour y être distribués. Naturellement, les acides aminés de la caséine sont libérés bien plus lentement que pour la whey. De là, la caséine vous offre une garantie évidente contre le catabolisme musculaire sur plusieurs heures. Ainsi, lorsque vous avez besoin d'acides aminés sur plusieurs heures, la caséine micellaire est imbattable.

www.lesproteines.com