Dire que nos muscles développent de la force et de l'énergie semble évident à tout le monde, sportifs et sédentaires. Cependant, seuls les sportifs et ceux qui pratiquent la musculation en particulier s'intéressent vraiment aux mécanismes cellulaires de la production énergétique. Pour faire simple, disons que nos fibres musculaires disposent de plusieurs sources d'énergie mais que ces sources, aussi variées soient-elles (glucides, protéines et acides aminés, lipides) aboutissent toujours sur la même molécule, l'adénosine triphosphate (ou « ATP »). Cette molécule est la seule et unique capable de générer de l'énergie au niveau musculaire.

L'ATP, l'adénosine triphosphate, votre générateur musculaire de l'énergie

L'adénosine triphosphate s'avère particulièrement efficace car elle peut libérer un de ses phosphates (sur les 3 qu'elle possède) pour créer de l'énergie. Une fois libérée, l'ATP devient ADP (Adénosine Diphosphate) et perd alors sa faculté à générer de l'énergie. L'avantage de l'ATP, c'est qu'elle permet une libération instantanée d'énergie, ce qui est bien pratique pour la pratique des sports explosifs comme la musculation, l'haltérophilie, le powerlifting, la force athlétique ou encore le Crossfit.

Cependant, nos réserves cellulaires en ATP sont très limitées et n'alimentent les muscles que durant une dizaine de secondes dans le meilleur des cas. Les muscles ont alors recours au glucose, puis aux acides aminés rapidement métabolisés en glucose et enfin aux acides gras (en dernier recours ... d’où la difficulté de perdre du poids), qui seront brisés pour rejoindre le métabolisme énergétique cellulaire général.

L'ATP et la créatine font toujours bon ménage au niveau musculaire...

Toujours est-il que l'ATP est constamment aidé par la créatine (ou phosphocréatine), une autre molécule que les pratiquants de musculation connaissent bien. En effet, la créatine porte aussi des phosphates qu'elle cède à l'ADP pour lui redonner sa forme initiale d'ATP. Le cycle de libération des phosphates peut alors reprendre plus efficacement. Ce mécanisme de phosphorylation (ou phosphatation selon le cas) permet d'augmenter le rendement énergétique des fibres musculaires. Cette propriété bien connue de la créatine vous permet donc de gagner de la force, de lever des charges un peu plus lourdes à l'entraînement et donc d'améliorer la croissance musculaire.

Tout ceci a l'air parfait, et tellement parfait que la créatine fonctionne très bien pour 9 athlètes sur 10 : les résultats et les études réalisées sont là pour le prouver. Mais alors me diriez-vous, ne serait-il pas plus simple de prendre de l'ATP directement ?

Peak ATP®, une molécule d'ATP assimilable et sous brevet

En effet, depuis quelques années, une entreprise américaine spécialisée dans la nutrition sportive a mis au point une forme efficace et stabilisée d'adénosine triphosphate (ATP) sous le nom de Peak ATP®. Molécule stable et parfaitement assimilée, une supplémentation en ATP ne rend pas pour autant inutile la prise de créatine mais la complète en synergie. Désormais, l'adénosine triphosphate est disponible en tant que complément alimentaire. STC Nutrition est la première marque française à proposer un supplément d'ATP avec le complément alimentaire ‘ATP Max Pre-Workout’.

Sur ce plan, les résultats d'études scientifiques sont indiscutables. Peak ATP® a été testé sur une durée de 12 semaines avec une augmentation de 147% de la force maximale, une croissance musculaire doublée par rapport à un groupe de contrôle type, et une augmentation de la puissance délivrée a aussi été démontrée.

Une dose massive de 450 mg de pur ATP par gélule !

Chaque dose d'ATP Max Pre-Workout renferme 450 mg d'ATP, un dosage suffisant pour permettre un soutien musculaire particulièrement significatif. En effet, très peu de marques concurrentes proposent de l’ATP, et surtout aucune en France. Ce nouveau complément proposé par STC Nutrition contient également du bêta-alanine, un dérivé de l'alanine bien connu des bodybuilders pour agir en complément de la créatine au niveau cellulaire. Le bêta-alanine permet ainsi une présence augmentée de la carnosine qui fera tampon à l'acide lactique. Ce processus fait reculer les limites de la fatigue. Avec cela, 240 mg de carbonate de calcium vont également jouer leur rôle : le calcium étant indispensable à la contraction musculaire et combattre la fatigue et les crampes.

ATP Max, une dose optimale d'ATP pour augmenter les performances des sports de force et de la musculation

ATP Max’ de STC Nutrition délivre non seulement le dosage le plus élevé en adénosine triphosphate du marché mais il associe également deux nutriments en synergie d'effets pour vous donner encore bien plus qu'un simple supplément en ATP. Naturellement, ATP Max Pre-Workout se suffit à lui-même mais il peut-être associé à n'importe quelle forme de créatine de qualité nutritionnelle élevée comme Creapure®, de la créatine micronisée, Kre alkalyn ou de la créatine Hcl.

Préparez-vous dès à présent à une nouvelle génération de compléments développés pour la force et la masse musculaire avec ATP Max Pre-Workout de STC Nutrition. Jamais plus vous ne franchirez la porte de votre salle d'entraînement sans lui...

www.lesproteines.com