Schématiquement, une protéine est un groupe de nombreux acides aminés, eux-mêmes rassemblés en peptides ou en polypeptides (groupes de peptides). Les acides aminés sont les briques de base du vivant, comportant un groupe amine et un groupe acide, d’où leurs noms "acides aminés". Les protéines regroupent parfois quelques dizaines d'acides aminés mais la majorité d’entre eux peuvent en rassembler des centaines... Les protéines peuvent comporter un ensemble d’acides aminés libres (non liés en peptides), des peptides et des acides aminés libres, voire un ensemble de peptides, de polypeptides ou d’acides aminés libres liés à un glucose (glycoprotéine) diversement associés selon la fonction de la protéine.

 

Sélection recommandée de protéines

 

Special Price 24,50 €

prix initial 49,00 €

5,5% taxe inclut

Special Price 38,90 €

prix initial 58,50 €

5,5% taxe inclut

Special Price 12,90 €

prix initial 24,95 €

5,5% taxe inclut

Special Price 37,60 €

prix initial 94,00 €

5,5% taxe inclut

Les protéines ont diverses fonctions selon leurs formes et leur configuration

Comme vous l’avez compris, ces assemblages de peptides ou d’acides aminés ont pour objet de déterminer la fonction d’une protéine au sein de l’organisme. Ces protéines vont ensuite servir à fabriquer des fibres musculaires, des enzymes, des cellules du système immunitaire (anticorps), des cellules du système respiratoire (globules rouges) ou tout simplement, de nos organes. Inutile de dire que sans protéines et les acides aminés qui les forment, la vie n’existerait pas.

Protéines animales et végétales nous servent de sources d’acides aminés

En réalité, pour comprendre comment nous utilisons les protéines, il vous suffit d’imaginer une analogie avec un jeu de Lego. Nous consommons les protéines provenant de diverses sources animales ou végétales, nous en retirons les briques de base que sont les acides aminés et nous recomposons ces briques en protéines selon les besoins de notre organisme. C’est ainsi que les acides aminés apportés par les aliments vont servir à l’entretien des muscles mais aussi à renforcer les fibres qui ont été endommagées par des entraînements intenses de musculation. Chacun des acides aminés apportés par les protéines va contribuer à réparer le muscle, assisté par les sucres sur le plan énergétique.

La qualité des sources de protéines animales ou végétales peut varier

En effet, certaines protéines sont de meilleure qualité que d’autres. Pour déterminer la qualité d’une protéine, il nous suffit de savoir si les 22 acides aminés qui nous sont indispensables sont présents dans les protéines que nous consommons. Si certains acides aminés sont manquants comme pour certaines protéines végétales que nous qualifions d’incomplètes, l’intérêt de ladite protéine sera peu élevé pour notre organisme. Par contre, si l’ensemble des acides aminés sont présents et que l’équilibre entre chacun est satisfaisant, notre corps pourra en retirer un grand profit..

La qualité des protéines alimentaires que nous donnons à notre organisme et à nos muscles pourra donc varier dans de fortes proportions. La référence de qualité est l’albumine d’œuf à laquelle nous donnons l’indice de 100. À partir de cette base, nous pouvons déterminer la qualité des protéines végétales (soja, pois, lentilles…) et animales (lait, protéine de bœuf, poulet, poissons…). Certaines protéines tel le lactosérum du lait (whey protéine) dépasse la qualité de l’albumine, nous lui donnons un score plus élevé que 100 (entre 104 et 109). Par contre, la majorité des protéines végétales ont un score moindre car il leur manque de nombreux acides aminés (sauf soja et pois).

Un choix très large de protéines pour les bodybuilders et les athlètes de toutes disciplines

Naturellement, les protéines sont indispensables à l’entretien des muscles et à l’hypertrophie, le mécanisme responsable de la prise de masse musculaire. Puisque les protéines et les acides aminés ne peuvent être stockés ailleurs que dans le muscle, les besoins en ces nutriments de base sont constants pour les bodybuilders car la récupération post-exercice prendra parfois 2 à 3 jours suivant l’intensité des entraînements. Pour répondre à ces besoins, de nombreuses protéines en poudre ont été élaborées dans le cadre des régimes sportifs. Parmi celles-ci, la protéine de lactosérum (whey) est aujourd’hui très largement utilisée en tant que protéine à assimilation rapide. Autrement, de nombreux produits en poudre associant plusieurs sources de protéines ont été crées pour favoriser une assimilation progressive des acides aminés, ce qui permet d’entretenir l’hypertrophie de manière plus constante.